LA FROMAGERIE DU PRESBYTÈRE

Il était une fois, à Sainte-Élizabeth de Warwick, une idylle naissante entre une ferme et un presbytère…

presbytere

Tous deux étaient séparés depuis plusieurs années de par leur vocation distincte. La ferme, prénommée Louis d’Or, avait la noble tâche d’abriter sous son toit de généreuses vaches, toutes nourries avec soin grâce au foin cultivé en ses terres. Elles paissaient dans les champs toute la journée sous la garde affectueuse de leurs fermiers servants. Depuis quatre générations, leur lait frais se distribuait allègrement dans le gosier affamé de milliers d’habitants d’ici et d’un peu plus loin. De son côté, le presbytère, autrefois lieu actif logeant les serveurs de l’Église, voisine de quelques pas, lui, vieillissait sans beauté, s’abandonnant sous le vent, la pluie et le temps qui passe, ce dernier acharné à non point l’embellir.

http://www.fromageriedupresbytere.com/

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close